format 3/4
format 16/9
Dernière mise à jour : novembre 2017
fermer

 

 

 

Le réchauffement climatique.

L’énergie est responsable de bon nombres de problèmes environnementaux. La liste est longue (marées noires, pluies acides, dégradation de la couche d’ozone...) et l’impact des nuisances qui se répercutent sur l’homme n’est plus nié par quiconque.
Toutefois, la plus grave et la plus immédiate des menaces est le réchauffement de la planète qui a déjà provoqué des perturbations climatiques dont les conséquences risquent d’être imprévisibles et irréversibles au-delà d’une certaine limite.

Le principal gaz responsable de l’augmentation de l’effet de serre est le dioxyde de carbone (CO2) dont la concentration dans l’atmosphère ne cesse d’augmenter depuis quelques décennies. Il est produit par la combustion des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz). Avec 14,2 tonnes eq CO2 par habitant et par an, la Belgique fait partie des gros producteurs de CO2 (30% de plus que la moyenne européenne) et le secteur du logement y contribue de manière conséquente (27% des rejets globaux de la Belgique).

 

 

 

 

 

 

 

Conséquence ? Une détérioration du cadre de vie qui ne répond ni à l’intérêt de l’habitant ni à celui de la collectivité.

 

La piètre performance énergétique des habitations et la surconsommation d’énergie qui en découle causent de multiples préjudices : inconfort thermique, inconfort acoustique, problèmes d'humidité avec implications sur la santé de l'habitant, problèmes de santé public, mode de vie à coût élevé, dévalorisation du bien, épuisement des ressources fossiles ou encore problèmes environnementaux tel que le réchauffement climatique.

 


 

 

 

 

Conception : pb web concept

 

Maison passive