format 3/4
format 16/9
Dernière mise à jour : novembre 2017
fermer

 

 

 

Dévalorisation du bien.

Investir dans une maison est une chose que l'on fait également dans l'espoir que le capital investi rapportera une belle plus-value dans l'avenir. Or celui qui construit ou achète aujourd'hui une «maison conventionnelle», se retrouvera d'ici quelques années avec une « maison dévalorisée ». La Directive européenne sur la performance énergétique du bâtiment vise à mettre en œuvre un certificat de performance énergétique à la vente et la location des logements individuels. Ce véritable contrôle technique de l'habitation a vu le jour en Belgique, en janvier 2009 et joue un rôle central dans la réduction de la consommation d'énergie pour le chauffage domestique et les émissions de gaz à effet de serre. Il vise directement l'entretien et l'amélioration continue du patrimoine immobilier. Ce certificat de performance énergétique donne donc une indication sur la qualité du bien et il régulera les prix de l'immobilier ; la cote de location ou de vente d'une habitation pourvue d'un mauvais certificat de performance énergétique sera réduite.

 




 

 

 

 

 

 

 

Conséquence ? Une détérioration du cadre de vie qui ne répond ni à l’intérêt de l’habitant ni à celui de la collectivité.

 

La piètre performance énergétique des habitations et la surconsommation d’énergie qui en découle causent de multiples préjudices : inconfort thermique, inconfort acoustique, problèmes d'humidité avec implications sur la santé de l'habitant, problèmes de santé public, mode de vie à coût élevé, dévalorisation du bien, épuisement des ressources fossiles ou encore problèmes environnementaux tel que le réchauffement climatique.

 


 

 

 

 

Conception : pb web concept

 

Maison passive